En général, lorsque je reçois un patient pour la 1ère fois, je propose un soin complet d’environ 1 heure.
Avec lui, j’établis un dossier afin d’avoir une traçabilité pour suivre l’évolution des actes effectués au fil du temps.

Je vais soigner les ongles, mettre à plat les kératoses, durillons (épaississement de la couche cornée de l’épiderme), soulager les cors (« clou » de couche cornée dut en générale à des frottements et pressions), faire des pansements et des contrôles de soin si nécessaire.

Je fais très peu d’appareillages (manque de place et de pratique à long terme), pour cela je collabore avec d’autres podologues qui font régulièrement des semelles orthopédiques, des orthoplasties et des orthonyxies (redressement de courbures d’ongles créant des ongles incarnés ou cors péri-unguéaux douloureux).
 Néanmoins, je suis en mesure de confectionner des orthoplasties (en silicone souple ou ferme) sur mesure pour soulager et protéger des problèmes au niveau des orteils; de décharger des appuis douloureux temporairement avec des feutrines adhésives et de réparer les ongles cassés ainsi que d’améliorer les courbures gênantes.

Ma façon d’envisager la guérison, le maintien et l’amélioration de la santé des pieds (marche) est basée sur le conseil, la collaboration et le travail en réseau. Nous avons tous nos points forts et les partager est dans l’intérêt de nos patients!

Finalement, pour les coquettes, je n’applique du vernis à ongles que si le temps imparti est suffisant pour viser en premier lieu le bien (mieux) être et si la patiente m’apporte son matériel individuel (vernis de qualité). Je trouve dommage de sacrifier les bienfaits d’un soin complet avec application de crème comme massage de détente et de stimulation pour une couleur qui risque d’abîmer les ongles.

Le soin partiel, d’environ 1/2 heure, est possible dans la mesure où les patients ne souhaitent qu’une coupe d’ongles ou une mise à plat des kératoses. Il arrive parfois que des patients très réguliers dans la prise en charge de leurs pieds (prévention, confort, bien-être) aient de moins en moins de soucis, alors le soin peut se raccourcir. Pour tous les patients à risques (diabétiques, neuropathiques, souffrant d’insuffisances artérielles ou/et veineuses, de pertes de sensibilité, de vue, de mobilité, d’auto-immunité dues à des traitements), c’est une prévention nécessaire car leurs pieds sont hautement à risque (infections accrues et retards de cicatrisation élevés).

Quand au soin ciblé, il s’agit d’une prestation d’environ 1/4 d’heure. Son but est uniquement de soulager une douleur, une infection ou un traumatisme. Cors, ongles incarnés, phlyctène (cloque), mise à plat d’une kératose douloureuse associée ou non à une suspicion de verrue, à des crevasses, fraisage d’ongles suspectés d’onychomycose. Il faut savoir que le podologue, malgré ses 3 ans de formation à plein temps est limité dans ses actions. Il ne peut ni diagnostiquer, ni établir d’ordonnance et doit savoir impérativement déléguer aux infirmiers spécialistes en plaies et aux médecins en cas de blessures et de plaies suspectes, porteuses d’un risque d’infection systémique (atteignant le sang) et de nécrose (tuant les tissus).

Enfin le soin à domicile se comprend comme un soin complet au domicile des patients. Les déplacements avec tout le matériel sont équivalents à la qualité de soin en cabinet. Dès janvier 2018 je limiterai mes déplacements en donnant la priorité aux habitants proches de mon cabinet. Le réseau fonctionne, il y a toujours des podologues disposés à prendre la relève en cas de besoin. Enfin, si je dois soigner deux personnes au même endroit, je ne compte qu’une fois les frais de déplacement (40.-).

Remboursements
Seuls les patients diabétiques, munis d’un bon du médecin et selon leur assurance (complémentaire) seront remboursés. Ainsi que les patients au bénéfice des services de prestations complémentaires cantonales (SPC et AI). Je délivre des quittances et des relevés de fin d’année pour les frais médicaux non remboursés (déductions d’impôts) sur demande. Pour de plus amples informations, vous pouvez visiter le site de la Société Suisse des Podologues www.podologues.ch.

Aïe!
Blessures
Ongles incarnés
Cors
Mycoses
Verrues

Même pas mal!
Perte de sensibilité
Patients à risque
Diabète
Pathologies circulatoires
Baisse de l’immunité

Moi, ça va bien!
Soins de confort
Prévention
Conseils
Bien-être
Détente